»  »  »

   

Pierrette CORNU


 

 

Mes « exercismes » picturaux tentent dans un mélange poético-grinçant de présenter tous les empêchés, blessés, ou simplement inadaptés au rythme délirant de notre vie contemporaine.

Observer les choses difficiles, aller voir là où c’est sombre, là où ça spasme, pour bousculer le regard. Percevoir et trouver le fil et le « feel » à travers l’actualité, la rue, le théâtre pour donner à voir une peinture rugueuse mais profonde donc qui peut être partagée quand on se risque à tomber dedans.

Enfin, ne pas oublier les mots et le rire pour conjurer le pire en jetant un peu de légèreté à la face de la gravité et comme disait S. Beckett (mon dramaturge préféré) « ne pas quitter le trésor de nos conneries qui nous révèle un peu… »